Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le vieux clos

Le vieux clos

Jardin de 800 m2 situé à Sèvres (92) La vie du jardin au fil des jours, des mois, des saisons.


Le bouleau - Betula pendula

Publié par Sylvaine sur 5 Janvier 2011, 08:41am

Catégories : #Arbres et arbustes

 

 

Tout le monde connait ce bel arbre à l'écorce blanche, au port léger, gracieux, élégant. 

 

Il est essentiellement forestier et forme de grands peuplements à l'est et au nord de l'Europe. Dans le très grand nord, il cède la place à son frère, le bouleau pubescent, dont le tronc blanc illumine la nuit boréale et les sombres forêts d'Epicea mais, très résistant au froid lui aussi, il est familier des montagnes ou il grimpe jusqu'à la limite de la forêt.

 

C'est un arbre pionnier, il est parmis les premiers arbres, avec les Trembles, les Saules et les Aulnes à  s'implanter sur les paturages abandonnés, les éboulis de rochers ou les lieux ravagés par une tempête ou un incendie.

Lorsqu'il pousse en forêt et est entouré de concurrent, il adopte un port horizontal afin de mieux capter la lumière mais lorsqu'il croît en isolé, comme au vieux Clos, ses branches pendent délicatement comme un Saule pleureur.

 

L'écorce des jeunes est d'un beige cuivré. Elle devient blanche par la suite et se détache en lanières horizontales. Avec l'âge, l'écorce se fissure et noircit à partir du pied :

 

Le tronc :

 

bouleau (4)

 

 

Les jeunes branches d'un blanc immaculé :

 

bouleau (3)

 

 

 

"Mon" bouleau est gracieux et ses branches retombantes au feuillage léger forment une sorte d'arcade au dessus de la pelouse et du bassin et donnent à cette partie du jardin un air romantique :

 

bouleau (1)

 

Beau en été, frissonnant au moindre zéphyr, il est superbe en automne lorsque son feuillage se pare d'or :

 

bouleau (2)

 

Je l'aime en toute saison, printemps, été, automne et hiver, lorsque son bois se détache sur le jardin enneigé  :

 

bouleau (5)

 

bouleau (6)

 

 

Pour conclure, amis jardiniers, savez-vous que dans le calendrier celtique, le mois du bouleau allait de 23 décembre au 21 janvier ? Pour nos ancêtres, il représentait la lumière pendant la période la plus sombre de l'année et l'espoir du renouveau cyclique .

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
M
<br /> <br /> Un arbre puissant et léger à la fois et tes photos le mettent bien en valeur. Le mien est encore bien jeune et il me tarde qu'il atteigne la maturité et la beauté du tien.<br /> <br /> <br /> <br />
Répondre
M
<br /> <br /> C'est vraiment un bel arbre et je l'aime bien en été (le tien)<br /> <br /> <br /> Bises<br /> <br /> <br /> <br />
Répondre
S
<br /> <br /> Le bouleau, un bel arbre comme sorti tout droit d'une aquarelle...mais tu vois ton post m'a fait l'apprécier un peu plus, je ne m'étais pas rendue compte que sa beauté était aussi<br /> évolutive...Merci !<br /> <br /> <br /> <br />
Répondre
F
<br /> <br /> il est vrai que cet arbre est gracieux en toute circonstance on le voit quelque fois décapité planté dans un jardin trop petit c'est l'horreur il existe bien d'autres arbres plus petits sans<br /> avoir besoin de mutiler sauf s'il est malade bonne journée fuschia14<br /> <br /> <br /> <br />
Répondre
J
<br /> <br /> C'est un bel arbre qu'il faut protéger . Son ancienneté a une âme et tu as rasion de l'aimer.<br /> <br /> <br /> belle journée  jocelyne<br /> <br /> <br /> <br />
Répondre

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents