Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le vieux clos

Le vieux clos

Jardin de 800 m2 situé à Sèvres (92) La vie du jardin au fil des jours, des mois, des saisons.


Caméraria ohridella, le fléau des marronniers (1)

Publié par Sylvaine sur 18 Janvier 2010, 08:43am

Catégories : #Arbres et arbustes

Un peu d'histoire, voulez-vous ?

Le marronnier, ce bel et grand arbre qui nous est si familier, est arrivé en Europe tardivement, sous forme de graines envoyées au botaniste français C. de l'Ecluse  par l'ambassadeur du Saint Empire auprès de la porte ottomane . C'était en 1576, à Vienne.
Mr de l'Ecluse les sema en 1581, et nomma ses plantules "Marronnier d'Inde", persuadé qu'un arbre aussi original par son feuillage ne pouvait venir que d'une contrée "exotique".

Introduit en France au XVIIIème siècle, notre marronnier commun, Aesculus hippocastanum, fut d'abord planté en isolé sur une place ou une pelouse de parc puis, à partir du second Empire, il fut utilisé comme arbre d'alignement, taillé en rideau, en plateau etc...
Il s'est si bien intégré qu'il est maintenant une des essences les plus représentés dans nos villes.

Taille en rideau :

HPIM2139 (2)



C'est un arbre très parisien.
En 2OOO, on en comptait 14117 à Paris et des centaines bordent les routes de mon coin de banlieue aisée entre Paris et Versailles, sans oublier tous ceux qui poussent dans le Parc de Saint Cloud, situé à quelques centaines de mètres du Vieux Clos.


Arbre non exigeant, pendant deux siècles les marronniers ont mené une vie paisible, egayant les villes de leurs spectaculaires floraisons en thyrces discrètement parfumées au tout début du printemps, ombrageant les rues, les places, les cours de récréations pendant les heures les plus chaudes de l'été, s'amusant, en automne, à faire chuter leurs marrons et bombarder les voitures garées à leurs pieds.
Bien sur, comme tous les arbres urbains, ils souffraient de la sécheresse, des urines de chiens, des sels de déneigement, mais bon mal an, ils gardaient la tête haute et leur tronc droit, leur large houppier dégageaient force, beauté, grandeur.

Jusqu'en 2000...

A suivre...

Commenter cet article

Canardjaune 28/01/2010 17:38


Bonjour , merci de ta visite et très honoré du commentaire . J'ai un Aesculus hippocastanum dans mon petit jardin semé par mes soins il y a une vintaine d'année et hélas est miné lui aussi .
il a fait des petits marrons d'inde que j'ai semé ailleurs dans quelques espaces publics . C'est défendu je sais , mais c'est plus fort que moi chaque année en hiver je plante où sème au hasard de
mes balades et parfois mes "bébés" grandissent et me laissent heureux . Je reviendrai approfondir "ton vieux clos" qui me plaît . Mes amitiés et bonne soirée  


Sylvaine 29/01/2010 09:10


Bonjour Canardjaune et bienvenue dans le vieux Clos
Nos pauvres marronniers sont bien attaqués !
J'espère pouvoir limiter un peu les dégats avec les phéromones.



Sylvaine 19/01/2010 08:21


J'en ai deux.


Capucyne 19/01/2010 00:15


Tu en as un dans ton jardin???


Cathline 18/01/2010 18:09


IL EST D UN BEL EFFET  BONNE SOIREE BIZ


Sylvaine 18/01/2010 21:52



Oui, c'est une photo prise au mois de mai.
Attend la suite...



Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents